ESS 2024

Le dispositif " ESS 2024 " vise à mobiliser, fédérer et mutualiser les acteurs parisiens de l’économie sociale et solidaire, de la phase entrepreneuriale à son impact réel. Soutenus par la Ville de Paris, les Canaux ont accompagné la candidature de Paris 2024.

Les Jeux Paris 2024 représentent une formidable opportunité pour les acteurs de l’économie sociale et solidaire : entre 2019 et 2024, ils créeront une véritable dynamique pour l’écosystème et ouvriront pour 6,8 milliards d’euros de marchés auxquels les petites structures pourront se porter candidates. Ils seront l’occasion de faire preuve d’un savoir-faire national, en transformant l’évènement en une vitrine mondiale de l’économie sociale et solidaire à la française.

Dans le cadre de la charte sociale de la SOLIDEO, les objectifs fixés par tous les partenaires (Ville de Paris, COJO, SOLIDEO, Les Canaux) est que 10% des heures générées par les marchés servent à des heures d’insertion, et que 25% des marchés reviennent à des acteurs de l’économie sociale et solidaire. Dans cette perspective, et en partenariat avec le Yunus Center, les Canaux développent un programme ambitieux pour que les retombées économiques et sociales des Jeux bénéficient aux populations locales. Ce programme permettra aux structures de l’économie sociale et solidaire de répondre aux marchés liés aux Jeux et de bénéficier de leurs retombées économiques. Il doit permettre de faire des Jeux une vitrine des innovations environnementales et sociale, de permettre le changement d’échelle des acteurs de l’économie sociale et solidaire afin de créer une dynamique nationale et internationale au profit de tout l’écosystème. Pour atteindre ces objectifs, le programme des Canaux se décline en cinq actions.

 

En premier lieu, une action de veille et d’information des acteurs sur les marchés, les opportunités d’emploi et les attentes des maîtres d’ouvrage va être réalisée via la plateforme «ESS 2024 », rendue publique le 4 avril et qui répertorie l’ensemble des maîtres d’ouvrage et leurs besoins par secteurs d’activité. Cette plateforme permettra aux acteurs de l’économie sociale et solidaire de les intégrer aisément dans leurs stratégies de développement en vue de futurs appels d’offre. Une newsletter hebdomadaire publiée dans la presse synthétisant les informations relatives aux appels d’offre Jeux Olympiques et Paralympiques s’ajoutera à la plateforme « ESS 2024 ».

 

Le deuxième axe d’action concerne le sourcing d’innovations pour les maîtres d’ouvrage et la promotion des acteurs qui les portent grâce aux « Cahiers d’impact ». Ce mécanisme va permettra aux Canaux, à Paris 2024, à la SOLIDEO et aux maîtres d’ouvrage de recenser les appels d’offre à venir et de les communiquer aux acteurs en amont de leur publication. Toutes les structures de l’économie sociale et solidaire intéressées auront ainsi l’opportunité de présenter leurs solutions à l’appel d’offre. Les Canaux ont identifié dix thématiques prioritaires : insertion et emploi, déchets de chantier, mobilité verte, usages éphémères, efficacité énergétique, agriculture de proximité, restauration solidaire, accessibilité et handicap, tourisme solidaire et  sureté des équipements.

 

Dans un troisième temps, les Canaux vont organiser des actions d’animation et d’accompagnement des acteurs souhaitant répondre aux marchés pour permettre la collaboration de petites structures avec des grandes entreprises. Des meet-ups sont ainsi organisés entre les acteurs de l’économie sociale et solidaire, les maîtres d’ouvrage et les organisateurs des grands événements sportifs internationaux. L’objectif est de mener à des collaborations très concrètes : par exemple, dans le domaine de la restauration, grâce aux Canaux, un groupe comme Sodexo pourrait s’associer à des petites entreprises spécialisées comme Mam’Ayoka, startup de foodtech qui embauche des femmes d’origine étrangère isolées de l’emploi, pour confectionner des déjeuners qui répondent aux attentes des sportifs de manger des nourritures auxquelles ils sont habitués.

 

La quatrième action du programme vise à coordonner des travaux d’observation et d’évaluation de l’impact de social et des retombées économiques des marchés liés aux Jeux dans le cadre d’un « Observatoire de l’impact » lancé cette année et rassemblant différents experts de l’évaluation d’impact dans le secteur de l’évènementiel sportif : collectivités, universités, think-tanks, cabinets de conseil, CIO, ODCE, Commission Européenne, etc.

 

Enfin, le cinquième axe d’action permettra la promotion à l’international des réussites françaises et inversement l’inspiration de bonnes pratiques étrangères, par l’organisation de séminaires, de rencontres bilatérales et la réalisation de benchmarks sur les éditions précédentes des Jeux.

 

26/08/2019 par BH

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Créer son entreprise ou son activité
15/10/2019 par DGL
Qu’est-ce qu’une micro entreprise ?
15/10/2019 par DGL